Dis, si on voguait là-bas ?..

27 août 2015

Petit déménagement !

Bonjour, bonsoir..

Nous avons besoin d'un petit coup de changement ici et avons décidé de déménager la suite du blog ;)

Voici notre nouvelle adresse

Si on voguait là - bas

pour celles et ceux qui souhaitent toujours nous suivre, il faudra vous ré-inscrire sur Wordpress pour recevoir les messages automatiquement.

Merci à tous et à super bientôt !

Bye

 

Posté par Seafamily à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05 août 2014

En Juillet..

M - 11 mois

 

Et oui le compte à rebours est entamé, le voyage a une date de départ confirmée, on en parle d'une manière plus affirmée aussi ; ce n'est plus, "tiens on a prévu de .."" c'est "oui, on part dans 11 mois..". Nos actes sont sûrs et ont un but bien déterminé, ils 'signent' les jours qui s'écoulent pour nous rendre à cette date fatidique !! Même si nous savons que les principales choses se feront dans les derniers mois, on se bouge quand même un peu en ce moment !

Que s'est il donc passé ce mois-ci ?

 Boulot/Job/Passe Temps :

departboite]

Le Cap'taine à quitté son travail, malgré les quelques retenues de son chef "t'es sûr ?", "mais tu reviens quand ?",  "prends plutôt un congé sans solde..", et les larmes de ses collègues féminines.. ^^  Mais bien sûr.. C'est un cap moralement sensible :) Nous en avons beaucoup (beaucoup, beaucoup) discuté avant de prendre cette décision car c'est aussi un cap financier plus qu'important au vue des 'travaux purs' qu'il reste encore à faire : la salle d'eau n'est pas finie et il nous reste aussi pas mal de matériel de navigation et de sécurité à acquérir.. Mais voilà, 11 mois pour finir ce qu'il faut sur le bateau avant de partir, ce n'était techniquement pas possible s'il gardait son emploi = pas assez de temps libre.

Le même jour, le Matelot a réussir non sans mal à obtenir un petit job près de la maison ! Après quelques mois (années..) sur un poste de 'Chercheuse' à Pôl* Empl@i, elle a réussi sa mission de dégotter une occupation qui permettra de combler le manque de salaire du Capt'aine.

Car calculs faits, vaut mieux que ce soit elle qui bosse, et que le Cap'taine garde du temps pour finir les travaux. Il assurera aussi le taxy-sitting école du Ptit Mouss' car, une semaine sur deux, le Matelot commence à 6h ou fini à 20h. A la fin du mois, nous aurons finalement les mêmes rentrées d'argent et les travaux avanceront ! (et puis mine de rien, le Matelot se la pète grave d'avoir Enfin le rôle de celle qui porte la culotte" !)

 

Travaux : 

info_travaux

Pas de grands travaux pour le moment, surtout quelques finitions :  notre cabine a reçu un chouette plafond en vaigrage blanc (photos à venir)..

Le plus gros du boulot qui pourtant ne se voit pas.. et "Attention Scoop Inside".. : le moteur ! Vous savez, ce truc tout neuf d'à peine quelques heures..? ! Ce monsieur n'a pas daigné nous faire passer un été sympa - encore. Lors d'une sortie prévue en Juin avec un ami, il s'est tout simplement éteint en pleine marche arrière pour sortir de notre place. Plouf, plus rien. Nada. Je vous passe le moral de chien du Cap'taine pour la guigne qui nous poursuit. Incompréhension, ras-le-bol, rage tout y est passé ! Après 15 jours pour encaisser la nouvelle, le moteur est ressorti et re-désossé. Ce serait l'usinage des chemises neuves qui n'a pas été fait correctement.., défaut de fabrication ? Le truc qui n'arrive jamais, ben si, ça arrive. Après moultes Euros encore dépensés (comptez 2100€) et pas mal d'heures au garage, le nouveau moteur (re)démarre.

Reste à le remettre en place, certainement mi Août et croiser les doigts !

 

Maison :

logo-vide-maison

Le Matelot et le Ptit Mouss' habitent encore à Elne, le temps des travaux. Mais à la fin de l'année maximum, tout le monde dans le même navire :)

Il est grand temps de commencer à vider la maison... Tri de ce que l'on garde pour le bateau : c'est à dire un carton de maillots de bain de vêtements été/hiver, quelques chaussures.. quelques livres et un carton de jouets pour le Ptit Mouss (c'est suuuuuper dur de faire un choix, on peut vraiment pas tout prendre ??!! )

Elle dévore les livres à une vitesse phénoménale et pourtant, on ne pourra garder que quelques livres (Copains des MersImagerie, ou Le Livre Inutile.. ), le reste sera comblé par une liseuse ou tablette. 

Tri et vente de TOUT le reste : on ne garde rien ; Meubles, vaisselle, éléctro ménager etc... Le Matelot passe ses journées à sortir du placard - prendre en photo - poster sur le net - remettre dans un des 4 cartons : a jeter, à donner, à vendre, à garder.. C'est un boulot de dingue, la maison ressemble à un champs de bataille ! on se rend compte à quel point on amasse du bazar dans une vie.. des choses qu'on pensait utiliser, qu'on garde "on-ne-sait-jamais,  et puis finalement qu'on jette avec joie pour se sentir encore plus léger. Pour le moment, on se débarrasse facilement, sans aucun regret de tout ce superflu (adios appareil à fondue, pince à escargots, coupe à glace en cristal, .. épilateur..)

La machine à coudre, elle, reste au bateau car c'est un appareil qui est quasi toujours utile en mer, encore plus pour nous qui voulons êtres autonomes au maximum ! Et puis le Matelot a encore du mal à se dire qu'elle devra stopper un de ses loisirs fétiche..

"Pour l'heure, comme je n'arrive désespérément pas à me séparer de certains de mes super-trop-beaux tissus (c'est suuuuuper dur de faire un choix, on peut vraiment pas tout prendre ??!! Bis répetita), je commence une garde robe pour les 4 prochaines années à venir du Ptit Mouss' ! Je prends des modèles de fringues basics et qui lui vont, vu sa taille de guêpe et je les couds à la chaîne en 8/10/12 ans. Je stocke ensuite dans des sacs à vide d'air qui seront dans les caisses sous le lit.. Moi qui ai horreur de faire les magasins, c'est LA solution (et puis comme ça, je garde mes super-trop-beaux tissus héhéhé !) A ce propos, si vous avez des bonnes adresses pour les sacs à VA, on est preneur, car ceux qu'on a actuellement, nous lâchent très (trop) vite !  "

Et dernier scoop de Juillet, on a changé les couverts... mais ça, tout le monde s'en fou, j'en conçois... (mais nous on est super contents de ne plus manger les cochonneries qui se logeaient dans la petite mouche des Laguioles verts-dégueux des anciens proprios :) )

A très vite tout le monde ! gros bisous..

Onvousaime

Posté par Seafamily à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juillet 2014

We are.. Happy ! (message gâteux inside !)

Il y a déjà un moment, nous vous avions parlé de notre envie (caprice) d'avoir un petit compagnon de bord supplémentaire.. Certes nous avons le Ptit Mouss' héhé.. mais un animal à poil nous plaisait carrément.. (oui donc le Matelot.. ?!). L'idée à fait son chemin puis, en étant très objectifs sur le fait que certains pays n'accèptent pas les animaux (ou les mettent en quarantaine), nous avions laisser tomber en nous disant qu'il serait préférable de ne pas tenter le diable. Sniff.

Mais c'est sans compter sur l'aide de Je-ne-sais-qui-là-haut, qu'IL est apparu un matin ! Dans la rue du Matelot, il y a moultes chats abandonnés. Et le Matelot (et le Ptit Mouss'), il lui en faut peu pour craquer. Elle donne des croquettes de temps en temps, ça leur évite d'aller fouiner les poubelles. Mais tous sont sauvages, ne se laissent pas carresser, donc no soucy !

Oui mais non.. LUI, le Ptit nouveau, il est pas farouche.. tout minus, à peine 3 mois, haut comme 3 pommes.. Voilà quoi.

Il aime les croquettes, tellement qu'il revient le lendemain, le surlendemain.. et toute la semaine.. et ramène des potes ! (tous sauvages, ouf !!) Y a donc forcément un moment où le Ptit Mouss' veut aller le caresser.. et Bingo ^^ 

IL est rentré dans la maison.. sur le canapé.. (dans le lit)

IL ronronne plus fort que le moteur du bateau...

IL s'accroche à ton pull et te lèche partout quand tu le prends dans tes bras..

IL fait semblant de dormir ou fait le mort quand tu le remets dehors le soir..

Il a tout fait pour rester discret pourtant...

Discrète peluche dans la chambre du Ptit Mouss..

Happy4

Sid l'écharpe pendant la sieste du Cap'taine..

P1090943

Discret dans les kms de traîne d'une robe de Mariée que le matelot devait retoucher... (Adèle si tu passes par là, désolée :) )

Happy5

Discrétion totale dans la canap'.. (vous l'avez vous vus vous ?!)

Happy6

On ne lui donne pas de nom, c'est évident.. mais on l'appelle quand même "No Name". C'est mignon, c'est chantant, mais surtout comme ça, on ne s'attache pas à lui !

Mais No Name est tellement mignon, il a TOUT fait pour ne pas retourner à la rue et depuis qu'il est avec nous, on est super heureux, IL est super heureux. Bon on ne fait pas traîner le suspens...

Voilà le 4ième équipier du voyage : HAPPY le matou.

Le Cap'taine l'a soigneusement surnommé Happy-du-cul.. (pue du cul).. je vous l'accorde, c'est moyen !

** Premiers essais au bateau, quasi nickel. Il trouve ses marques facilement, adopte la cabine du Pti Mouss officiellement, le Lazy Bag, le ponton (et les autres bateaux) sont ses nouveaux terrains de jeux. Tout le monde le connaît sur le Ponton I !

Happy2

Happy1

** Premiers essais en mer : c'est autre chose ! on ne peut pas dire qu'il est content-content, il vomit un peu beaucoup dès que le moteur est en marche, miaule à faire pâlir un Ténor et son regard a tout pour nous dire "sérieux, mais pourquoi moi ??" Nous comptons bien l'y habituer gentiment encore et encore, comme avec le Matelot !

Pour le confort de tous.. nous n'avons pas de photos.. :)

Il y a deux jours, nous avons découvert qu'Happy invitait 2 autres chats sur le ponton.. et que la gamelle se vidait considérablement vite ... No Comment !

 

** A très vite tout le monde, on pense à vous **

Posté par Seafamily à 16:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2014

Le compte à rebours à commencé..

ou J - 365 à-peu-près.. !

A force d'en ParleRpArlErparLer.. et y bosser... [et en rêver..] il y a bien un jour où il faut partir. Au début de ce blog, on estimait la fin des travaux, la préparation {mentale !} et tout et tout à environ 2/3 ans. Ce qui nous menait à cet été 2014. Quoi ?? déjà ?

Oui mais non.. Les travaux de la coque l'été dernier nous on bien retardé sur le planning. On pourrait partir cet hiver, mais pour deux bonnes raisons, nous ne souhaitons/pouvons pas :

- Niveau températures : l'hiver est frais en Méditerranée et pas super agréable niveau navigation d'octobre à mars.. Si c'est pour rester coincés 2 mois à Zanzibar Agadir sans pouvoir sortir pour cause de cyclone, non merci :) [et puis c'est moyen pour se balader en culotte à bronzer sur le pont]

- Élément de taille également, l'école ! Le Ptit Mousse ne sera pas en vacances, malgré ses yeux doux pour nous faire abdiquer dès maintenant. Nous n'avons pas encore fait le tour des écoles à distance, mais toujours est-il qu'on ne peut suivre qu'une année entière, Septembre à Juin et pas seulement quelques mois. C'est à dire que si nous la sortons du système scolaire en cours d'année, elle perd les 6 mois restant. Bref.

On décide donc de rester sur un départ en début d'été notamment par rapport à ses deux points principaux.

Si les deux du fond suivent, ça nous amène maintenant à Juin 2015... quand même. C'est loin mais 12 mois c'est rien. Le fait d'avoir une date FIXE cela nous permet de nous préparer encore plus et avec un objectif réel.

Les 12 prochains mois seront chargés, surtout les 6 derniers je pense, car il y a tout de même des choses à faire au dernier moment ! Nous avons établi un planning mensuel des tâches à faire ou rdv à ne pas louper : entre les papiers, les inscriptions diverses et variées, les papiers d'identité, la visite chez le médecin et les stocks de médecine douce, les vaccins, le déménagement, vente des meubles et affaires personnelles... La liste est longue mais chaque mois aura son organisation.

Sans oublier évidement, de revenir embrasser nos proches avant de larguer les amarres ! ça va prendre du temps (et un stock de kleEnex !!)

Allez, sur ce comptez avec nous... 3.. 2.. 1... partez..

compte-a-rebours

Posté par Seafamily à 22:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2014

Ohé du bateau.. !!

Non, nous ne sommes pas déjà partis.. Non, nous n'avons pas coulé... Non.. on ne vous oublie pas !!

Vous savez ce que c'est, des journées de 24h seulement ( et 30 jours dans le mois, seulement ! ).. des imprévus pas vraiment prévus.. le temps à filé plus vite que nous l'aurions voulu.. et le Matelot à manqué à tous ses devoirs d'informateurs/écrivain ! Plates excuses !

Je sais que bien d'entre vous nous 'suivez' assidûment (et on vous remercie chaudement pour ça d'ailleurs !!) alors voilà les nouvelles presque fraîches du Ponton I.

On vous avait 'quitté' l'an dernier, en Avril/Mai je crois.. vous annonçant une joulie surprise inattendue qui avait pointé le bout de son nez lorsque nous avions sorti le bateau pour "juste-le-laver-un-peu-en-dessous"..

En effet, l'été 2012 a été tellement éprouvant niveau tourisme/boulot pour le Capitaine, qu'il avait juré par tous les dieux que Août 2013 serait sous la chaleur des cocotiers.. "nulle-part-on-ne-sait-où" mais surtout LOIN de St Cyprien et de ses vacanciers (désolée si vous en faisiez partie.. ^^)

C'est donc en prévision de ces chouettes vacances qu'il nous fallait préparer un peu la bête (le bateau, hein, pas le Capitaine ! ). Une petite retouche sur le mât en attendant les nouveaux haubans et un ptit coup de Karcher sous la coque pour refaire un antifooling qui tiendra l'été.. ou pas !

C'est en frottant un peu trop fort que sont apparus quelques trous de rien du tout, par-ci, par-là.. suspicion d'Osmose, (le mot qui fait peuuur dans le monde du bateau !) peut être pas, rien de grave en tout cas. Certainement les anciens proprios qui avaient mal refait le mastic, quelques bulles et de la peinture par dessus donc avec le sel.. bref, rien de grave, je vous dis.. Nous avons demandé un peu autour de nous, quand même, histoire de se rassurer, on est novices quand même, des potes du ponton, des potes pas du ponton.. tous étaient formels, Nan, nan, pas grave !

Oui Mais, Oui Mais....  vous le connaissez le Capitaine, il est têtu. Il a voulu gratter un peu plus, encore plus, et il s'est aperçu que la couche de mastic était tantôt fine, tantôt épaisse, tantôt mollasse. C'est bien beau de repeindre mais la misère en dessous, elle est comment ? on fait comme si de rien et si il nous arrive un truc en plein voyage et qu'on ne puisse s'arrêter que sur une zone technique hors de prix où la langue officielle est le charabia ?

C'est sûr qu'il serait plus sérieux de faire le boulot maintenant, une fois pour toute, on est sûrs du bateau comme ça. Après un rapide (mais douloureux) passage dans les chantiers du coin, on nous annonce que le tarif pour ce genre de travaux est d'environ .. 20.000€ et 8/9 mois de cale sèche !

Un bref calcul, Mai + 8 mois.. = Adios vacacionnes ^^ On y réfléchi, réfléchi longuement. Le Cap'taine retourne dans un chantier très réputé ici - pour ne pas le citer : Mr Martinez a sauté au plafond quand le Capitaine lui a dit qu'il était Cap' de le faire seul.. "Vous savez, c'est du boulot, mais du vrai boulot, pas de la pâte à modeler.." Oui, oui.. ça va.. Après moultes discussions, c'est décidé :

- "Dis donc Matelot {de mon coeur}, si je refaisais tout finalement : je ponçe la couche de mastic et je résine, un coup de peinture et hop hop hop  ??

- "Mais oui, Fingers in the Noose.. j'te file un coup de main si tu veux !"

Insouciance et jeunesse tu nous perdra ahahah !! Et la galère commença.. JOur, nuiT, miDi, sOir, maTin, weEkeNd... VACANCES !!!!

Comme des photos valent mieux que des discours, nous vous épargnons les 5 mois en bavardages, voici un très bref reportage photo de notre été 2013 ! (pour les curieux, le reste des photos est dans l'album à tribord :) )

Merci beaucoup cher Roro pour ton coup de main !

Mai/Juin : la sortie, une fois le jet d'eau passé.. Premiers coups de ponçage. Un mastic, tantôt dur, tantôt mou, poussière, chaleur... un travail de M..

Quelques (heures) (jour..) semaine de travail les bras en l'air, masque, boule quiès, pour arriver à bout des 50m² de surface à poncer pour ce mastic de M@^è#.. (oui ce post comportera beaucoup de vulgarité, âmes sensibles s'abstenir)

 A chaque côté ses surprises !

Une fois tout le mastic poncé, le bateau est passé au "sablage" (pulvérisation de micro sable pour nettoyer les impuretés : un gommage à 10 bars quoi !)

 Juillet : Opération Résine : 

Les rouleaux de fibre de verre - bien trop lourds pour les ptits bras du Matelot :) On retrouve encore de la fibre de verre dans les fringues aujourd'hui (c'est d'ailleurs vachement sympa dans les petites culottes.. hmhm..) )

Préparation de la résine : résine, durcisseur, le tout pesé au gramme près.

Résine un jour, résine toujours.. c'est pour le meilleur et le (p)rire !

Premières laizes posées, 3 couches à chaque fois pour créer de l'épaisseur = total d'environ .. 2 à 3 mm..

{résine/fibre épaisse/résine/fibre épaisse/résine/fibre fine de finition {un papier tout fin limite papier de soie qui est une vraie M@^£$*@ à poser.. quand y'a du vent !! }

P1090961

Ensuite le rouleau "ébulleur" pour enlever les micro bulles dans les couches.

 P1100024

Le ptit cadeau lors des nocturnes.. Un beau ciel rose !

P1100027

On approche de la fin de l'opération Résine !!

P1100032

Le champs de bataille après la guerre (idem sur nous, on en a partout en fin de journée, c'est d'ailleurs sympa à enlever le soir à la douche, épilation maison !)

P1100001

Bin tiens.. puisqu'on refait les oeuvres vives.. le Cap'taine se dit qu'il peut aussi faire le dessus de la ligne de flotaison ! (on n'est plus à ça près.. ) DOnc, ponçage des oeuvres mortes ! {il adore poncer..}

Milles mercis également à Mathias !!

Fin Juillet : opération ponçage de la résine avec l'aide d'un pote. Aahh le ponçage..

P1100981

Août : application du gel coat (blanc), pour applanir la surface et boucher les micros trous dûs au ponçage de la résine. Et le gel coat est poncé aussi ensuite, non mais !

DSCF0017

Primer d'accrochage (gris) pour les oeuvres mortes en attendant la peinture de finition (il est à poncer aussi le primer.. pas besoin de vous le dire.. )

P1110028

Finition blanche au pistolet laqueur de carrossier =  ça brille hein ?!!

(on ne vous dit pas que la première application a été entièrement poncée (sur 25 m²) à cause de la pluie qui est venue squatter lorsqu'on passait les derniers centimètres au pistolet... Ni les jurons impronnonçables qui ont été subtilement chantés à ce moment. On ne vous le dit pas, mais maintenant vous le savez..)

P1110039

Fin Août : Primer Epoxy gris également pour les oeuvres vives.

Et Tadaaamm..

Ah non pas tout de suite fini.. Avant la photo finale, y avait ça aussi :

P1110040

L'application {enfin} de l'Antifooling qui foire.. Trop chaud, trop de je-ne-sais-quoi.. bref, ça craquèle partout ! devinez quoi.. on reponce ! (ça compte pas, il n'y avait que 2 mètres..)

P1110047

Septembre : Antifooling finito ! (et dire que c'était juste pour refaire l'antifooling qu'on a sorti le bateau en Juin !)

On découpe quelques vinyles... histoire de faire joli-joli...

Et on admire le nouveau bébé..

P1110159

P1110158

Le soulagement. Remise à l'eau le lendemain.

Mai - Septembre = 5 mois

Les gars de la Zone Technique : 3 minutes pour nous faire ça avec les sangles :

P1110170

Arghhg@^)^|#~@ de Saperlipopette. On a beau se dire qu'une baleine fera plus de dégâts, mais flûte quoi !

 *****************************

 Après cette aventure très caliente, en combi intégrale sous 40°, sous le regard crâneur (jaloux) des vacanciers qui passaient en tongue pour aller à la plage à 3m-de-la-zone-technique (et qui râlaient parce qu'on les éclaboussait), aux plaisanciers curieux (jaloux) qui - eux aussi sortaient leur barque pour un coup de peinture, aux autres plaisanciers, qui nous ont pris pour Leroy Tintin et SOS dépannage, nous voudrions dire Merci :

** Merci à quelques uns de nos potes pour leur coup de main d'une heure, d'une journée : Roro, Mathias, Malin, Laurent, Alain, Jean-François..

** Merci au ptit mOuss' d'avoir été patiente et compréhensible durant la durée des travaux (elle a désormais une culture cinématographique incomparable !).."Libérée, délivrééée.." !!

Un très Grand Merci à Mr MARTINEZ des Ets MARTINEZ à St Cyprien, pour ses conseils, ses produits, sa présence, son soutien à chaque étape et ce, depuis le début des travaux. Il a dû nous prendre pour des tarés quand le Cap'taine s'est embarqué dans cette galère. Son évaluation finale sur le rendu du travail effectué nous a beaucoup touché !

Quand à moi, je tenais à faire un Big BIg Up afin de remercier et féliciter comme il se doit mon Cap'taine pour son acharnement, son courage durant ces 5 mois : t'es un grand malade mais t'es un warrior !! (bon je vous dis pas non plus mais c'était pas facile-facile tous les jours, hein, soyons sincères :)  manger bateau, dormir bateau, parler bateau.. )

A très vite tout le monde, on a encore plein de choses à vous raconter !


25 août 2013

Sortie entre amis..

Encore une petite sortie cet hiver, grâce à un temps clément et bien ensoleillé, nous avons plutôt bien profité du bateau. Proportionnellement à maintenant où il est à la zone technique et où tous les siupers plaisanciers nous narguent avec leur Petit-Antifooling nickel.. et  leur mise à l'eau...] Gniark , non nous ne sommes pas jaloux. (un peu si ..??)]

Et comme à chaque sortie, sa bonne humeur ou pas, en voici une tranche.

En Février, on avait envie de se faire une ballade avec des amis qui ont le même projet que nous - mais pas encore le bateau.. : le RoroMagnon et la Belluluga - c'est affectif hein :p .

Ndlr : le RoroMagnon {Romain} est le pote d'enfance du Cap'taine et Belluluga (Ludivine) sa douce mie - enceinte jusqu'au menton à l'heure d'aujourd'hui - d'où le surnom affectif marin si mignon.. (on vous aime !) Ils sont censés nous rejoindre avec leur bateau, plus tard, en fonction de leur timing perso et donc, de Bébéluga !

Donc nous voilà à bord, tous les 5, Alain un ami du ponton est venu nous prêter main forte. La météo est correcte, temps un peu gris et froid, mais elle prévoit des éclaircies pour le début d'après-midi. Nickel !

Lulu qui, à son habitude est bavarde, reste bien tranquillement dans le cockpit..

Moi qui, à mon habitude suis malade, reste bien tranquillement près d'elle. Je soutiens ma copine - un peu. [Note pour les deux du fond qui ne suivent pas, Lulu est alors enceinte de 3 mois, juste pile..{ils viennaient de nous l'annoncer le matin.. YouplaBoum :p } ]

Il y a un peu de vent, le bateau fait un peu ce qu'il veut, mais c'est cool.. On a le pic-nic de prêt, on va manger en mer.. la vie est belle quoi. Le RoroMagnon est à son poste, cool aussi..

Sortie mer Romain et Lulu

Lulu qui, à son habitude est rose et fraîche, commence à être verte et bleue.. et toujours (bien trop) silencieuse.. Moi qui, à mon habitude suis déjà par dessus bord, verte et bleue, je suis rose et fraîche.. Youpla.

Une vague de trop, le froid, les voiles qui ne se mettent-pas-comme-on-veut car le vent tourne et tourne.. Ca tangue et ça cogne.. (les mecs qui gèrent rien..ppff..) Voilà Lulu qui plonge soudainement sur le pont pour passer la tête entre les filières, Oups pas le temps d'éviter les hublots.. Je vous fais un dessin ?? (non parce qu'on a les photos des hublots colorés si vous voulez..)

"Hey pas de soucis les mecs, gèrez les voiles, moi je gère Lulu, j'suis bien.." Sopalin & Cie, me voilà.

Sauf qu'il m'en fallait peu pour rejoindre Vomito#1.. La vue, l'odeur (non, toujours pas de dessin ??) et c'est parti pour moi aussi. Tant pis. C'était essayé, j'ai tenu presque une heure.

Voilà nos 3 gaillards, leurs 2 cadavres, le vent se lève, il fait très froid.. et une fine pluie s'en mèle. Merci la météo. J'entends les garçons demander : heu qu'est-ce qu'on fait ?? - ils ont l'air bien eux, on mange dehors, dedans, on ouvre une bière..??

Je trouve la force de leur soumettre la sympatique idée de rentrer au port.. Ca peut être chouette aussi non, manger au chaud ?? Lulu confirme.

On rentre, enfin ! Deux ou trois heures en mer seulement mais Lulu et moi on est ravies de rentrer ! Je sais pas vous mais moi, le retour au port, c'est le pire.. Tu sais que tu rentres, mais t'es encore en mer, tu vois l'entrée du port, mais tu es encore (trop) loin... T'as froid, t'en a partout, tu pues (avouons).. t'es étalée à plat ventre sur le pont, la bouche ouverte, tu surveilles ta cops pour voir laquelle des deux est la pire.. et t'attends que ton estomac se calme, ou pas.... J'en rigole mais je fais pas la fière du tout. Minute Glamour ^^

On dit qu'il faut 3 jours pour dompter le mal de mer, je me dis que si j'accumule les sorties, ça m'enlève du temps sur les prochaines fois ?? non ??..? tant pis, je m'y ferais. :o)

Comme il faut rester optimiste, cette matinée nous montre tout de même les choses qui sont à modifier/à apprendre, c'est fait pour.

- la nouvelle hélice cavite beaucoup et le bateau.. n'avance pas. On atteind difficilement les 3/4 noeuds avec Grand-voile et Génois. Cela confirme qu'il faut la changer à nouveau et en prendre une plus grande.

- il faut encore que l'on se 'forme' sur le vent/maitrise voiles et qu'on apprenne d'Esplamador et de sa façon de voguer.. C'est pas évident de choper le truc (surtout pour moi qui ne comprend pas du tout le principe vent/position etc.. Je vous l'accorde, on est mal barré !)

- Pour le mal de mer, je confirme qu'il faut impérativement partir le ventre plein (pain/banane) et avoir chaud au corps et surtout à la tête (et accessoirement, ne pas regarder les copines vomir !! )

Dites, si Bébéluga nous en veut pas trop, vous reviendrez Roro et Lulu ??

A très vite ! Bises à tous.

Posté par Seafamily à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2013

Démâtage..

En mai, et pour préparer nos "chouettes" vacances d'été (oui celles qui viennent de s'achever..), on était en plein dans les préparatifs des derniers petits trucs à accorder pour profiter de ce mois d'Août sous les cocotiers (ceux de la Côte Espagnole, mais tout de même..)

Il nous fallait de nouveaux haubans. Disons que ceux qu'il y avait sur Espalmador étaient bien vieux et qu'un bon coup de re-serrage aurait été nécessaire.. mais quitte à tomber le mât, vu le prix de la manoeuvre en zone technique, autant le refaire au top et changer les haubans pour des neufs.

Arrivés à la zone technique, la darse prévue n'était plus dispo, on nous demande de s'installer dans une autre plus petite à côté.. oui sauf qu'entre 'plus petite' et 'trop petite' y a quelques bons centimètres de différence ! On va dire que les listons nous ont servis de pare-battage ; pour vous dire à quel point la darse était petite, un liston fait env 3 à 4 centimètres d'épaisseurs seulement, sans eux, la coque se refaisait un lifting !) Bref, merci la zone T.

Dematâge4    Dans le jargon, on appelle ça un "amarrage en suppositoire".

Après quelques grosses minutes à attacher tous les cordages sur-et-autour du mât, on peut enfin procéder au démâtage. La grue tire et tire.. ça vient pas.. Le Cap'taine s'accroche au mât pour éviter qu'il ne tombe en cas de démâtage soudain.. surtout qu'il est 'vieux' et que le pied de mât est retenu par l'isolation en caoutchouc dans le chausson (au pied).

Et c'est effectivement soudainement que le mât se détache.. avec le Cap'taine toujours bien accroché dessus :) Il s'en est fallu de peu pour qu'il se fasse embrocher l'estomac par un taquet d'écoute. Bouh que j'ai eu peur !!  et le Cap'taine s'est entiché d'un monstrueux bleu/vert/ jaune sur les côtes pendant toute une semaine ^^ (j'vous le dis en toute intimité, il a failli pleurer aussi mais y avait tous les gars du ponton donc, il a fait le fort..)

Dematâge1

 Une petite promenade en caddie dans les rues pour emmener la bête dans une autre zone technique, afin de se refaire une beauté.

Dematâge3

Et voilà un 'bébé' sans mât, bien vide, sans âme..

Dematâge2

En attendant, nous allons passer un bon coup de Kärcher sur la coque, gratouiller un peu les moules (n'y voyez aucun message subliminal culinaire..) et d'ici peu, le bateau sera prêt !

Ou pas.. 

Posté par Seafamily à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2013

Un peu de lecture..

Parce que l'on sait que certains de nos Chers Lecteurs z'adorés aiment la lecture, nous ne pouvions nous empêcher de vous faire part de ces quelques extraits - trop durs à choisir ...

C'est un livre que le Cap'taine a lu l'an dernier, moi je suis en plein dedans..

Je le bois avec délectation tant il reflète de vérités et de choses qui nous parlent de l'intérieur, il reflète notre idéal de vie, le bonheur à bord sans se laisser piéger par la consommation actuelle.

Il a été écrit dans les années 75, mais finalement, il présentait déjà la direction que prendrait notre société d'aujourd'hui : nourriture, pollution, santé ou prise en compte de la valeur de notre vie, tout simplement. L'auteure est d'avant-garde !

***********************************************

Parce qu'on a envie.. Parce qu'on mène une vie dont on ne voit plus le sens... [...] Parce qu'on préfère pêcher soi-même son poisson au lieu de travailler dans un bureau pour payer le poissonnier... Parce qu'on s'habitue à la télévision couleur, aux nouvelles voitures, au robots domestiques, aux congélateurs, aux chaînes hi-fi, aux bateaux et aux maisons de campagne et qu'alors, il ne reste plus que l'ennui.. Parce qu'on en a marre des villes, marre des foules, du bruit, des voitures, de toujours se presser et qu'il est temps  de reprendre sa vie en main.. Parce qu'on est ce qu'on fait.. Parce qu'il faut profiter de la nature tant qu'il y a  encore des oiseaux pour chanter.. Parce qu'un mois de congé annuel, si frénétique soit-il, ne suffit plus quand on a découvert un nouvel art de vivre et quand ce que les autres appellent vacances devient la vie.

xoxoxoxoxoxoxo

Travailler à la chaîne pour gagner son pain ne donne pas la même satisfaction que de faire soi-même le vrai pain qu'on mange. Si notre vie quotidienne perd toujours d'avantage de son sens, c'est qu'il nous est donné de plus en plus rarement d'accomplir une tâche en rapport direct avec nos besoins réels. Il nous faut donc redécouvrir ceux-ci et la confiance en soi née de la certitude qu'on peut y subvenir soi-même. Nous vivons dans un monde de plus en plus compliqué, entourés d'appareils et de machines que nous ne comprenons pas. C'est l'un des multiples avantages d'un retour à un mode de vie plus simple que de pouvoir à nouveau dominer les objets faisant partie de notre quotidien.

xoxoxoxoxoxoxo

Une autre crainte du terrien qui tente de s'immaginer marin, c'est l'idée de se retrouver seul, tout seul sur un petit voilier au centre du grand océan : c'est la crainte de la solitude ( même à plusieurs ) au milieu de tant d'eau. Pourtant, on ne perçoit pas du tout cette sensation en mer. Lorsqu'on dispose à bord de ce qu'il faut pour naviguer et pour vivre, on s'installe dans cet univers complet qu'est le bateau, dans la routine des points astronomiques à faire, des repas à préparer, des voiles à changer... Le tout s'agrémente de bains de soleil, de lectures, de musique, et rien n'empêche de se livrer à son occupation favorite..

xoxoxoxoxoxoxo

 MichkaIllus1Illustrations de Frédéric Pinard, tirées du livre - Reproducion inerdite.

xoxoxoxoxoxoxo

 Nous sommes MALADES. Le sentant confusément, nous tentons avec maladresse d'échapper à la maladie qui nous ronge.

S'échapper, s'évader... Quittant les ghettos mécanisés où nous vivons, nous essayons de retrouver la nature.

Ah les plages paradisiaques, les cocotiers se balançant doucement sur les coins perdus... Vite qu'on y construise un hôtel, qu'on y mette une route, l'electicité, l'eau courante et un aéroport pour m'y accueillir et un avion qui m'y porte !

Ah le Sahara.. Le Désert, ce vide, cette paix, ce silence... Vite qu'on me donne une jeep pour aller voir les oasis et les chameaux des Bédouins !

Ah la magie de la voile... Cette communion avec la nature, le souffle du vent, les baies sauvages... Vite un voilier avec un gros moteur ! Vite, un groupe électrogène pour mon frigo, mon congélateur et mes bouteilles de plongées ; vite un hors-bord ronflant pour aller à terre !

Tels des pestiférés cherchant à échapper à leur mal, nous apportons partout notre peste ; sans même le savoir, nous détruisons les refuges que nous sommes venus chercher..

xoxoxoxoxoxoxo

 Combien te faut-il par an pour vivre ?

- Mille francs par an. On dépense à peu près 90% pour la nourriture et le reste pour le bateau. Loisirs, rien, puisqu'on vit toujours en loisirs ! Evidemment, on ne manges pas de steaks, mais beaucoup de céréales, des légumes et des fruits. Et puis du fromage et du poisson si on en pêche.

Est-ce que tout le monde pourrait faire comme toi ?

- Les gens n'osent pas tenter autre chose, parce qu'ils ont peur d'être détruits en quittant la civilation, peur de mourrir de faim. "Les Oranges, ça pousse où maman ? - ça pousse dans le frigo" On en est arrivé à ce stade là. On ne nous offre jamais les solutions d'autonomie, mais au contraire on crée des besoins qui nous rattachent à la société. Il n'y a pas d'école de la débrouillardise... et je ne le reprocherais pas à la société si elle ne voulait pas en même temps faire flotter ce petit drapeau de liberté ! Je suis bien conscient que 80% dont contents de vivre en esclave : c'est la solution de facilité. Mais il y a quand même les 20% qui pourraient vivre une vie meilleure, et ne la vivent pas à cause de ce manque d'information...

xoxoxoxoxoxoxo

 MichkaIlus2Illustrations de Frédéric Pinard, tirées du livre - Reproducion inerdite.

xoxoxoxoxoxoxo

 Les Enfants sont des Poissons, la Mer est une Ecole..

"Comme j'aimerais faire comme vous ! Ah si je n'avais pas d'enfants, je serais déjà loin.. ! " me disent bien des gens, comme si, à rester en ville, ils rendaient service à leur progéniture ; comme si les enfants eux-mêmes n'avaient pas, sur l'eau, une vie plus naturelle, en tout cas plus heureuse. Les raisons, on ne peut plus valables, qui poussent les gens à partir, s'appliquent tout aussi bien aux très jeunes !

xoxoxoxoxoxoxo

On fait souvent l'erreur de penser qu'il faut être riche pour partir, alors qu'au contraire, c'est rester qui coûte cher ! Il suffit à n'importe quelle personne gagnant dans les deux ou trois mille francs par mois de décider de s'en aller pour se retrouver illico avec près de dix milles francs en poche, provenant d'indémnités, de treizième mois de salaire etc..

Pour peu qu'on ajoute à cela les sommes provenant de la vente des diverses possessions qui n'offrent plus aucune utilité (meubles, éléments de cuisine, voiture ou moto), et l'on nage véritablement dans l'opulence !

 

***********************************************

J'aurais pu continuer encore et encore à mettre des passages de ce merveilleux livre au risque de tout réécrire ici :o)

Nous préférons vous inviter à le lire ! Vous ne serez pas déçus...

Michka1

Ce livre ne s'adresse pas seulement à ceux qui larguent les amarres, mais aussi à ceux qui restent. Il leur demande réellement pourquoi, et il leur montre comment leur progrès et leurs édifices ressemblent à des cimetières.

Ce livre à les yeux grands ouverts.. Et il vous regarde.

Posté par Seafamily à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juillet 2013

Sortie en famille !

Avant de rentrer dans le vif du sujet - travaux pénibles - et parce qu'il faut que nous écrivions les messages, voici quelques petits messages résumant ce chouette début d'année.

Un matin de janvier.. oui oui... Une petite sortie, rien que nous 3.. Je crois même que c'est la première fois que nous sortons tous les 3 avec Espalmador.

Il faisait super beau, pas de vent.. Après quelques petits tours dans le port (le Cap'taine il adore), nous sommes allés au large de St Cyprien. Nous avons bien fait attention à ne pas se retrouver coincés dans le chenal d'entrée, une fois de plus :)

Sortie1

Sortie3

Le P'tit Mouss aux commandes, on ne risque rien !

 Sortie2

J'apprivoise ma trouille de l'eau et des fonds sombres comme je peux, j'ai osé toucher l'eau {avec la pointe du pouce et après 25 mn de réparation mentale ;p}.. - Gloire à Moi !!

Sortie4

On apprend aussi à faire pipi en mer : ben oui, les vannes des toilettes sont fermées en navigation. Manquerai plus qu'un thon arrive à s'y faufiller.. :) Arnachée et maintenue par une sangle, ça le fait..

Sortie7

Et là, c'est kiki qu'est malade ?? !! mouhahah.. mais non. Le Cap'taine il assure ! Il adore regarder l'eau filer sur la coque avant.. c'est surtout qu'il avait fait des ptits trous dans la soute pour des travaux et il vérifiait que l'eau ne rentrait pas dedans. J'vous ai fait peur hein ?

Sortie6

En bref, une ballade bien agréable, on a stoppé le moteur et on est resté au large de St Cyprien tranquilles à écouter le silence (enfin avec un P'tit Mouss quand même..). Il faisait chaud, on a fait tomber les gilets et les pantalons ! En culotte en mer, c'était le pied (non, là il n'y a pas de photos, faut pas abuser !).

J'ai constaté également qu'àprès avoir mangé (goinfré) les trois quart d'un gâteau au chocolat, je n'avais pas trop le mal de mer ; ça tanguait un peu dans l'estomac, mais .. J'ai tout gardé !!! conseil pour le futur, toujours avoir le ventre plein !

D'où le célèbre dicton marin des 3 F : Froid, Faim, Fatigue amènent sans pitié le mal de mer..

Je note.. :)

A bientôt !

Posté par Seafamily à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juillet 2013

Oyez Oyez.. !!

 On dit qu'en mer il n'y a pas de poussière mais pour le coup.. Ici s'en est rempli ! Et pour cause, Espalmador n'est plus à l'eau...

Rassurez vous, le voyage est bien toujours d'actualité ! Ce qui n'est pas le cas de nos vacances tant espérées l'an dernier. Nous pensions qu'une fois le moteur installé, nous pourrions enfin partir en vrai cette été, tous les 3. Malgré les quelques travaux et finitions intérieures qui traînent par ci par là, on pouvait aisément voguer 2 jolies semaines vers les côtes espagnoles... Tapas à volonté, criques, pêche, farniente.. oUi OuI.. Oui.. mais non :) Car dans la vraie vie, tout n'est pas toujours comme on l'espère, sinon c'est pas drôle.

Et pour le coup, le destin nous a réservé un Magnifaïque contretemps surpriiiiise.. ! A ce jour, voici où nous en sommes :

Résine Espa 1

Pour les connaisseurs, nom de code => Suspicion d'Osmose, Mastic, Ponçage, Fibre, Résine.... tout ça pour nous ! c'est pas la classe ? Les prévisions estimées du bateau en cale sèche étaient de 6 à 8 mois...

Mais ne nous précipitons pas, vous aurez les détails croustillants et vaporeux très vite (avant 4 mois cette fois !).

Bisous collants

Posté par Seafamily à 13:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :